Acathiste au Vénérable
Séraphin de Sarov le Thaumaturge 

KONDAKION 1

Thaumaturge élu et prodige plaisant au Christ,  pour nous prompt  secours et force de prière, vénérable Père Séraphin ! Magnifiant le Seigneur qui t'a glorifié, nous entonnons tes louanges. Et toi qui jouis d'une grande hardiesse devant le Seigneur, délivre-nous de tout malheur, nous qui te chantons : réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

IKOS 1

Le Créateur des Anges t'a élu dès l'origine afin que tu glorifies par ta vie le Nom très merveilleux de la sainte Trinité. Car tu es apparu en vérité un Ange sur terre et un Séraphin dans la chair : comme un rayon très lumineux du Soleil éternel, ta vie a resplendi. Et nous qui contemplons tes œuvres très louables, avec révérence et allégresse voici ce que nous te proclamons :

Réjouis-toi, règle de foi et de piété !
Réjouis-toi, image de douceur et d'humilité !
Réjouis-toi,  très glorieuse magnificence des fidèles !
Réjouis-toi, très douce consolation pour les affligés !
Réjouis-toi, louange aimante des moines !
Réjouis-toi, aide admirable pour ceux qui vivent dans le monde !
Réjouis-toi, gloire et défense de la souveraineté russe !
Réjouis-toi, ornement sacré du pays de Tambov !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 2

Ta mère, en voyant ton amour ardent pour la vie monastique, ô Vénérable Père Séraphin, reconnut làla sainte volonté du Seigneur à ton égard; t'offrant en don parfait àDieu, elle te bénit pour la voie étroite du monachisme avec sa propre croix, celle que tu portas sur ton sein jusqu'à la fin de ton existence, en signe de ton immense amour envers Celui qui fut crucifié pour nous, le Christ notre Dieu, auquel nous crions avec componction : alléluia !

 

IKOS 2

L'esprit céleste te fut donné, saint de Dieu et dès ta jeunesse ne cessant de songer au cieux, tu délaissas la maison paternelle pour le Royaume de Dieu et Sa Justice. C'est pourquoi tu reçois de nous ces louanges :

Réjouis-toi, enfant de Koursk élu par Dieu !
Réjouis-toi, rejeton très pur de parents pieux !
Réjouis-toi, héritier des bonnes œuvres  de ta mère !
Réjouis-toi, éduqué par elle dans la piété et la prière !
Réjouis-toi, béni pour l'exploit spirituel  par la croix maternelle !
Réjouis-toi, qui  as gardé cette bénédiction comme objet sacré jusqu'à la mort !
Réjouis-toi, qui as quitté la demeure paternelle pour l'amour du Seigneur !
Réjouis-toi, qui comptas pour rien toute la beauté de ce monde !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 3

En vérité la Puissance du Très-Haut t'a protégé depuis ta prime jeunesse, ô Vénérable : le Seigneur t'a conservé sain et sauf lors de ta chute du toit d'une église, et la Souveraine de l'univers en personne t'est apparue lorsque tu souffrais cruellement, t'apportant des cieux la guérison, car dès l'enfance tu servais fidèlement Dieu, Lui clamant sans cesse : alléluia !

 

IKOS 3

Eprouvant de l'attirance pour l'exploit de la vie monastique semblable à celle des anges, tu t'es hâté vers la sainte cité de Kiev pour t'incliner devant  les vénérables Saints des Grottes, et ayant reçu des lèvres du Vénérable Dosithée l'ordre de diriger tes pas vers la Solitude de Sarov, tu as de loin embrassé avec foi ce saint lieu et une fois installé là, tu y achevas ton existence agréable àDieu. Et nous, émerveillés d'une telle providence divine à ton égard, nous te clamons avec componction :

Réjouis-toi, qui t'es retranché de la vanité de ce monde !
Réjouis-toi, qui as ardemment désiré la patrie céleste !
Réjouis-toi, qui as aimé le Christ de tout de ton cœur !
Réjouis-toi, qui as pris sur toi le bon joug du Christ !
Réjouis-toi, qui  fus rempli de la parfaite obéissance !
Réjouis-toi, fidèle gardien des commandements du Seigneur !
Réjouis-toi, qui par la prière as établi en Dieu ton esprit et ton cœur !
Réjouis-toi, colonne inébranlable de la piété !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 4

Calmant la tempête des tentations malines, tu as parcouru tout l'étroit et pénible chemin de l'exploit ascétique des moines, portant le fardeau de la vie solitaire, de la réclusion, du silence et des vigiles nocturnes et t'élevant ainsi, par la grâce de Dieu, de force en force, de l'action vers la contemplation divine, tu as pris demeure dans les Lieux Très-hauts, où tu chantes avec les anges : alléluia !

 

IKOS 4

En entendant et en voyant ta sainte vie, ô Vénérable Père Séraphin, tous tes frères furent émerveillés par toi et venant àtoi, reçurent l'enseignement de tes paroles et de tes exploits, glorifiant Dieu admirable dans Ses Saints. Et nous tous avec foi et amour te louons, ô Vénérable Père, et te clamons :

Réjouis-toi, qui t'es offert tout entier en sacrifice au Seigneur !
Réjouis-toi, qui as atteint la cime d'impassibilité !
Réjouis-toi, guerrier du Christ vainqueur !
Réjouis-toi, bon et fidèle serviteur du céleste maître de maison!
Réjouis-toi, notre irréprochable avocat devant le Seigneur !
Réjouis-toi, toi qui pries pour nous sans répit la Mère de Dieu !
Réjouis-toi, lys du désert au merveilleux parfum !
Réjouis-toi, récipient sans tache de la grâce divine !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 5

La lumière divine illumina ta demeure, ô Vénérable, alors que tu gisais malade sur ton lit de mort,   lorsque la Très Pure Vierge vint elle-même à toi, en compagnie des apôtres Pierre et Jean, et dit : « Celui-ci est de notre lignée » puis toucha ta tête. Aussitôt guéri, tu chantas avec gratitude au Seigneur : alléluia !

 

IKOS 5 

L'ennemi du genre humain, voyant ta vie pure et sainte, Vénérable Séraphin, voulut te faire périr; il dressa contre toi des hommes       vils qui te tourmentèrent d'une façon inique et te laissèrent à demi-mort. Mais toi, Père saint, comme un doux agneau, tu souffris tout cela en priant le Seigneur pour ceux qui te malmenaient. Voilà pourquoi, émerveillés d'une telle innocence en toi, tous nous te chantons : 

Réjouis-toi, qui imites dans ta douceur et ton humilité le Christ Dieu!
Réjouis-toi, qui as vaincu par ton innocence l'esprit de méchanceté !
Réjouis-toi, zélé gardien de la pureté de l'âme et du corps !
Réjouis-toi, ermite débordant des dons de la grâce !
Réjouis-toi, athlète doué de discernement que Dieu a glorifié !
Réjouis-toi, admirable précepteur des moines à la divine sagesse !
Réjouis-toi, louange et allégresse de l'Eglise !
Réjouis-toi, gloire et joyau de la communauté de Sarov !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 6

La solitude de Sarov proclame tes ascèses et tes labeurs, ô théophore plaisant au Christ : tu as embaumé ses bosquets et ses forêts de ta prière, à l'exemple du divin Prophète Elie et du Baptiste Jean, et tu t'es révélé au désert comme l'épanouissement très fructueux des dons de l'Esprit Saint. Par Son action tu as accompli beaucoup de choses glorieuses, incitant les fidèles à chanter àDieu donateur des biens : alléluia !

 

IKOS 6

En toi est apparu un nouveau visionnaire de Dieu, semblable àMoïse, bienheureux Séraphin : accomplissant sans faute le service de l'autel pour le Seigneur, il t'a été accordé de voir le Christ s'avançant dans le temple avec les puissances incorporelles. Nous émerveillant de cette bienveillance divine envers toi, nous te chantons : 

Réjouis-toi, très glorieux visionnaire de Dieu !
Réjouis-toi, qui as été illuminé de la lumière au triple éclat !
Réjouis-toi, fidèle célébrant de la Très Sainte Trinité !
Réjouis-toi, demeure embellie de l'Esprit Saint !
Réjouis-toi, qui as dévisagé de tes yeux corporels le Christ en compagnie des Anges !
Réjouis-toi, qui dans ton corps terrestre as goûté par avance la saveur édénique !
Réjouis-toi, rassasié du Pain de vie !
Réjouis-toi, abreuvé de la boisson d'immortalité !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 7

Le Seigneur ami de l'homme voulant manifester Son indicible miséricorde à l'égard du peuple, a révélé en toi un véritable luminaire de divine illumination : par tes actes et tes paroles, tu amenais chacun à la piété et l'amour de Dieu. C'est pourquoi, illuminés par l'éclat de tes exploits spirituels et nourris du pain de ton enseignement, nous te magnifions ardemment et chantons au Christ qui t'a glorifié : alléluia!

 

IKOS 7

Voyant en toi un nouvel élu de Dieu, les fidèles accouraient de loin vers toi dans leurs afflictions et leurs maux : et ceux qu'accablaient les malheurs tu ne les as pas repoussés, déversant les guérisons, donnant la consolation, intercédant dans tes prières. C'est pourquoi l'annonce de tes miracles s'est répandue sur toute le terre russe et tes enfants spirituels te glorifient ainsi : 

Réjouis-toi, notre bon pasteur !
Réjouis-toi, Père compatissant et doux !
Réjouis-toi, notre prompt médecin plein de grâce !
Réjouis-toi, guérisseur miséricordieux de nos infirmités !
Réjouis-toi, prompt secours dans les malheurs et les nécessités !
Réjouis-toi, très suave pacificateur des âmes troublées !
Réjouis-toi, qui prévois les choses à venir comme si elles étaient présentes !
Réjouis-toi, accusateur plein de discernement des fautes cachées !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 8

Nous voyons en toi un étrange miracle, ô Vénérable : car, alors que tu étais  déjàun vieillard infirme épuisé par les labeurs, tu as passé mille jours et nuits sur une pierre dans la prière. Qui serait capable d'énumérer les maux et les luttes, bienheureux Père, que tu as endurés, lorsqu'élevant tes mains bénies vers Dieu, tu vainquais l'Amalec spirituel et chantais au Seigneur : alléluia !

 

IKOS 8

« Tu es tout entier désir, tout entier douceur, très suave Jésus ! » Ainsi clamais-tu en prière, ô Père, dans ta tranquillité érémitique. Et nous, enténèbrés par les choses vaines et menant toute notre existence dans le péché, louangeant ton amour pour le Seigneur, nos te chantons ainsi :

Réjouis-toi, moyen de salut pour ceux qui t'aiment et t'honorent !
Réjouis-toi, qui amène les pécheurs àse corriger !
Réjouis-toi, très admirable silencieux et reclus !
Réjouis-toi, ardent dans tes prières pour nous !
Réjouis-toi, qui révèles ton amour enflammé pour le Seigneur !
Réjouis-toi, qui consumes les traits ennemis par le feu de la prière !
Réjouis-toi, lampe inextinguible, qui brûle de prière dans le désert !
Réjouis-toi, luminaire qui flambe et illumine de tes dons spirituels !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 9

Toute la nature angélique s'émerveilla de cette étrange vision : alors que l'Ancien se trouvait reclus, la Reine du ciel et de la terre lui apparut, lui enjoignant d'ouvrir sa clôture et de ne pas détourner le peuple orthodoxe de venir àlui mais d'enseigner àtous de chanter au Christ Dieu : alléluia !

 

IKOS 9

Les orateurs éloquents sont dans l'incapacité de décrire la force de ton amour, ô Bienheureux : car tu t'es offert toi-même au service      de tous ceux qui venaient à toi, accomplissant l'injonction de la Mère  de Dieu, et tu es devenu le bon conseiller de ceux qui ne doutaient pas,  le consolateur des découragés,  la douce réprimande  des égarés C'est pourquoi nous te chantons:

Réjouis-toi, qui du monde es venu t'installer dans la solitude pour acquérir les vertus !
Réjouis-toi, qui de la solitude es revenu au monastère pour semer les graines des vertus !
Réjouis-toi, illuminé par la grâce de l'Esprit Saint !
Réjouis-toi, père plein d'amour pour ceux qui, comme des enfants, accourent vers toi !
Réjouis-toi, qui leur donnes le courage et la consolation par tes paroles aimantes !
Réjouis-toi qui nommes ceux qui viennent à toi  “joie” et “trésor” !
Réjouis-toi, qui as reçu pour ton saint amour la joie du Royaume Céleste !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 10

Tu as atteint la fin de ton ascèse salutaire, Vénérable, dans la prière à genoux, tu as remis ta sainte âme dans les mains de Dieu, elle que les anges saints ont transportée en haut au trône du Tout-Puissant, afin qu'avec tous les saints tu te tiennes dans la Gloire sans couchant et chantes l'hymne de louange au Verbe plus saint que les saints : alléluia !

 

IKOS 10

Rempart pour tous les saints et clôture pour les moines, la Très Sainte Vierge t'apparut avant ta fin, t'annonçant ton départ prochain vers Dieu. Et nous, émerveillés d'une telle visite de la Mère de Dieu, nous te chantons :

Réjouis-toi, qui as contemplé face à face la Reine du ciel et de la terre!
Réjouis-toi, dans l'allégresse de cette apparition de la Mère de Dieu !
Réjouis-toi, qui as reçu d'elle la nouvelle de ton transfert céleste !
Réjouis-toi, qui montres par ta juste fin la sainteté de ta vie !
Réjouis-toi, qui dans l'onction de la prière devant l'icône de la Mère de Dieu as remis ton esprit àDieu !
Réjouis-toi, qui par ton trépas sans douleur as accompli tes prédictions !
Réjouis-toi, coiffé par le Tout-Puissant de la couronne d'immortalité !
Réjouis-toi, qui as hérité avec tous les Saints la béatitude paradisiaque !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 11

Elevant ton chant incessant vers la Très Sainte Trinité, ô Vénérable, tu t'es révélé par toute ton existence un grand athlète de piété, le retour à la raison des égarés, la guérison des malades d'âme et de corps. Et nous, reconnaissants au Seigneur d'une telle miséricorde à notre égard, nous Lui chantons éternellement : alléluia !

 

IKOS 11

Etant de ton vivant un flambeau donateur de lumière, Père divinement bienheureux, après ta mort aussi tu as illuminé, comme un luminaire éclatant, le terre russe : car tu as répandu de tes précieuses reliques des flots de miracles sur ceux qui accourent àtoi avec foi et amour. C'est pourquoi nous te chantons, àtoi le thaumaturge ardent dans ta prière pour nous :

Réjouis-toi, glorifié par Dieu dans une multitude de miracles !
Réjouis-toi, qui as illuminé le monde entier de ton amour !
Réjouis-toi, fidèle adepte de l'amour du Christ !
Réjouis-toi, consolation de tous ceux qui implorent ton secours !
Réjouis-toi, source inextinguible de miracles !
Réjouis-toi, guérisseur des malades et des souffrants !
Réjouis-toi, puits inépuisable d'une eau aux multiples vertus curatrices !
Réjouis-toi, car tu as étreint de ton amour les confins de notre terre !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 12

Voyant ta grâce et grande hardiesse devant Dieu, nous te prions, ô Vénérable : prie ardemment le Seigneur qu'Il garde Sa Sainte Eglise de l'incroyance et du schisme, des malheurs et des attaques, afin que nous chantions àDieu qui nous a par toi prodigué Ses bienfaits : alléluia !

 

IKOS 12

Chantant ta glorification, nous te proclamons bienheureux, ô Vénérable, toi dont la prière pour nous est puissante devant le Seigneur, notre consolateur et notre intercesseur, et nous te clamons avec amour :

Réjouis-toi, louange de l'Eglise Orthodoxe !
Réjouis-toi, bouclier et muraille de notre patrie !
Réjouis-toi, guide qui dirige chacun vers les cieux !
Réjouis-toi, notre défenseur et protecteur !
Réjouis-toi, qui as accompli nombre de miracles par la puissance divine !
Réjouis-toi, qui par ton manteau as guéri nombre de souffrants !
Réjouis-toi, qui as vaincu toutes les embuches diaboliques !
Réjouis-toi, qui as soumis les bêtes féroces par ta douceur !
Réjouis-toi, Vénérable Séraphin, Thaumaturge de Sarov !

 

KONDAKION 13

Ô prodige qui a trouvé grâce, grand thaumaturge, Vénérable Père Séraphin, reçois de nous cette modeste oraison, prononcée à ta louange, et toi qui te tiens maintenant devant le trône du Roi des régnants, notre Seigneur Jésus Christ, prie pour nous tous, que nous obtenions Sa miséricorde au jour du Jugement, Lui chantant dans l'allégresse : alléluia ! (trois fois)

Ensuite à nouveau IKOS 1 puis  KONDAKION 1

Première Prière au Vénérable Séraphin,

 Thaumaturge de Sarov.


+

                Ô très admirable Père Séraphin, grand thaumaturge de Sarov, prompt secours de ceux qui accourent vers toi ! Aux jours de ta vie terrestre, personne ne t'a quitté attristé et inconsolé, mais tous goûtèrent la suavité de contempler ta face et d'entendre le son mélodieux de tes paroles. En outre le don de guérison, le don de clairvoyance, le don de soigner les âmes infirmes, se sont abondamment manifestés en toi. Et lorsque Dieu t'a appelé à quitter tes œuvres terrestres pour le repos céleste, ton amour ne s'est nullement éloigné de nous, et il est impossible d'énumérer tes miracles qui se sont multipliés comme les étoiles célestes. Car tu t'es manifesté jusqu'aux confins de notre terre aux hommes de Dieu et tu leur as donné la guérison. C'est pourquoi nous aussi te chantons : Ô très paisible et doux plaisant àDieu, plein de hardiesse dans la prière qui ne rejette aucun de ceux qui te supplient, élève pour nous vers le Seigneur des Puissances ta prière au pouvoir efficace, [afin qu'Il affermisse la puissance de notre pieux souverain], qu'Il nous donne tout ce qui est d'un bon usage pour cette vie et tout ce qui est utile pour le salut de l'âme, qu'Il nous préserve des chutes dans le péché et nous enseigne la vraie pénitence pour que nous soyons introduits, sans avoir succombé aux embuches dans le Royaume céleste éternel où tu resplendis maintenant dans la gloire inaccessible, et que nous puissions y chanter jusqu'à la fin du temps avec tous les saints la Trinité principe de vie. Amen.

Deuxième prière au Vénérable Séraphin.

+

            Ô toi qui as trouvé grande faveur auprès de Dieu, Vénérable théophore, notre Père Séraphin ! Jette du haut de ta gloire un regard sur nous humbles et infirmes, accablés par la multitude de nos péchés, qui te demandons secours et réconfort. Descends sur nous dans la bonté de ton cœur et aide-nous à préserver sans faute les commandements du Seigneur, à conserver fermement la foi orthodoxe, à présenter àDieu une repentance ardente pour nos péchés, à prospérer par la grâce dans la piété chrétienne et à devenir dignes de l'intercession de tes prières àDieu. Oui, Saint de Dieu, écoute-nous qui te prions avec foi et amour et ne nous dédaigne pas, nous qui demandons ta défense : aide-nous maintenant et à l'heure de notre fin et défends-nous par tes prières des attaques malicieuses du diable, afin que ses puissances ne nous dominent, mais pour qu'il nous soit accordé, par à ton entremise, d'hériter la béatitude des demeures édéniques. En toi nous plaçons à cette heure notre espérance, Père au cœur plein de bonté : sois en vérité pour nous un guide vers le salut, et amène-nous à la lumière sans déclin de la vie éternelle par ton intercession agréable àDieu devant le trône de la Très Sainte Trinité, afin que nous glorifions et chantions avec tous les saints le Nom digne d'adoration du Père, du Fils et du Saint Esprit dans les siècles des siècles. Amen.

traduit de

Acathiste à notre Saint Père Théophore Séraphin de Sarov le Thaumaturge, St. Petersbourg, 1904

dans La Voie Orthodoxe n°15, Hiver 1997

Saint Père Théophore Séraphin de Sarov le Thaumaturge