Le Molitvoslov donnent de façon détaillée ces

Règles sur les prosternations et les signes de croix : 

On se signe sans prosternation :

1 – Au milieu de l’exapsalme, à l’ « alléluia » trois fois.

2 – Au début du Credo.

3 – Au congé : « Que le Christ notre Dieu véritable… »

4 – Au début de la lecture des Saintes Ecritures : Evangiles, épîtres et parémies.

On se signe en s’inclinant jusqu’à la ceinture :

1 – En entrant et en sortant de l’église : trois fois.

2 – A chaque demande d’une ecténie.

3 – Aux ecphonèses du célébrant qui rendent gloire à la sainte Trinité.

4 – Aux ecphonèses : « Prenez, mangez… » ; « Buvez-en tous… » ; « Nous offrons à Toi de ce qui est à toi… » ; « Les choses saintes aux Saints… ».

5 - Aux mots : «  Toi plus vénérable… »

6 – A chaque expression : « Prosternons-nous », « vénération », « adorons ».

7 – Au moment des paroles : « Alléluia », « Saint Dieu …», et « Venez, adorons … » et après l ‘ecphonèse : « Gloire à Toi, Christ Dieu… », avant le Congé - trois fois.

8 – Durant le canon, à la 1ère et la 9ème odes, pour la première invocation du Seigneur, de la Mère de Dieu ou d’un Saint.

9 – Après chaque stichère (mais c’est celui des deux chœurs qui a fini de chanter qui se signe)

10 – Durant la litie, trois inclinaisons après chacune des trois premières ecténies de demande, et après les deux dernières, une seule inclinaison.

On se signe avec une prosternation à terre :

1 – Durant le carême, en entrant et en sortant de l’église : trois fois.

2 - Durant le Carême, après chaque refrain de l’ode à la Mère de Dieu, « nous t’exaltons ».

3 – Au début de « Il est digne et juste.. ».

4 – Après « Nous Te chantons.. »

5 – Après le chant « Il est digne.. » ou ce qui le remplace.

6 – A l’ecphonèse : « Et rends-nous dignes, Maître … »

7 – A la sortie des Saints Dons, aux paroles : « Avec crainte de Dieu … » et, une seconde fois, aux paroles : » Maintenant et toujours, et aux siècles des siècles… ».

8 - Durant le Grand Carême, aux Grandes Complies, au chant « Très Sainte Souveraine… », à chaque verset ; lors du chant « Réjouis-toi, ô Vierge Mère de Dieu, … » dans les Vêpres du Grand Carême, trois prosternations.

9 – Durant le Carême, lors de la prière : » Seigneur et Maître de ma vie… »

10 – Durant le Carême, lors du chant final : « Souviens-Toi de moi, Seigneur, lorsque Tu viendras dans Ton Royaume.  » Trois prosternations à terre en tout.

Inclinations jusqu’à la ceinture sans signe de croix :

1 – Aux paroles : « Paix à tous ! »

2 – « Que la bénédiction du Seigneur soit sur vous.. »

3 – «  Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ … »

4 – « Et que les miséricordes de notre grand Dieu… »

5 – Aux paroles du diacre : « Et aux siècles des siècles … » (après « Car Tus es saint, ô notre Dieu … »).

Il ne convient pas de se signer :

1 – Durant les psaumes.

2 – En général durant le chant.

3 – Durant les ecténies, pour celui des deux chœurs qui chante les répons de l’ecténie.

Il faut se signer et faire des prosternations après la fin d’un chant et non pas pendant ses derniers paroles.

Les prosternations à terre ne sont pas admises :

Les jours dominicaux, les jours ui vont de la nativité au Baptême du Christ, de Pâque à la Pentecôte, les jours de la Transfiguration et de l’Exaltation (exceptées les trois prosternations devant la Croix). Les prosternations s’interrompent depuis l’entrée des Vêpres, à la veille d’une fête jusqu’au « Et daigne, Seigneur, en cette soirée… » des Vêpres, le soir même de cette fête.