Prophètes du Royaume d'Israël : 
Elie, Elisée et Jonas.

Après le roi Salomon, et à cause de ses fautes, le royaume des Hébreux fut divisé en deux, celui de Judée avec Jérusalem comme capitale pour les tribus de Juda et Benjamin, et celui d'Israël pour les dix autres tribus, dont Samarie devint le centre.

Pour détourner de Jérusalem les Hébreux qui s'y rendaient lors les grandes fêtes, le roi d'Israël Jéroboam introduisit des idoles et dévoya ainsi son peuple tandis qu'en Judée seul un petit nombre des rois qui se succédèrent resta fidèle à Dieu.


Dieu envoya donc Ses prophètes pour ramener son peuple à la piété, comme Elie, Elisée ou Jonas dans le royaume d'Israël, et Isaïe, Jérémie, Michée, Joël, Ezéchiel ou Daniel en Judée. Ces prophètes, oralement ou par écrit, sous l'inspiration de l'Esprit Saint, prédisaient l'avenir, en particulier la venue du Sauveur, et appelaient le peuple à la pénitence, tout en condamnant l'idolâtrie.
Ainsi le prophète Elie, dénonçant le culte monstrueux de Baal introduit par le roi impie Achab et sa femme Jézabel, annonça une sécheresse de trois ans et demi en Israël et s'en alla au désert, où il fut nourri par un corbeau, puis à Sarepta chez une pauvre veuve à qui il procura miraculeusement l'abondance et dont il ressuscita plus tard le fils.

Revenu en Samarie, il défia les prêtres de Baal de faire descendre le feu du ciel sur un sacrifice offert en haut du mont Carmel. Eux en furent incapables, malgré tous leurs efforts. 

Alors Elie prépara un sacrifice arrosé d'eau, puis pria Dieu et le feu céleste vint tout consumer, montrant ainsi au peuple la vraie foi. Puis il fit tomber la pluie sur ce pays desséché.

 

A nouveau persécuté et réfugié sur le mont Choreb, il fut jugé digne du fait que Dieu se manifeste à lui dans une brise légère, après l'ouragan, le tremblement de terre et le feu : car le Christ Dieu compatissant est venu sur terre non pour condamner, mais pour sauver les hommes. Enfin Elie fut enlevé au ciel sur un char de feu devant son disciple le prophète Elisée et lui jeta  son manteau,  en signe 
de  la  double grâce qu'il lui laissait. Elisée à son tour multiplia les miracle, fendant les eaux du Jourdain ressuscitant le fils de la Sunamite et guérissant de la lèpre le général du roi de Syrie.

Après lui vint encore en Israël le prophète Jonas, qui, voulant se dérober à la mission confiée par Dieu,  s’embarqua dans un navire. Une tempête survint alors et l’équipage s’aperçut que Jonas en était responsable. Avec son accord, ils le jetèrent donc à l’eau et Jonas fut englouti par une baleine dans le ventre de laquelle il resta trois jours, préfigurant ainsi les trois jours au tombeau du Christ avant Sa Résurrection. Il prêcha ensuite avec succès la repentance à la ville de Ninive,  lui évitant ainsi le châtiment divin, et nous montrant que le chemin du salut pour  tout  homme   passe   par   la  pénitence, c’est à dire la confession humble et sincère de ses fautes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au bout de deux siècles et demi d'existence, le Royaume d'Israël, à cause de son extrême impiété, fut détruit par le roi d'Assyrie et une grande partie des Hébreux fut déportée tandis que de nouvelles populations païennes s'installaient en Israël et se mélangeaient aux Hébreux restants, formant ainsi le peuple des Samaritains, considérés comme hérétiques et méprisés par les Juifs du Royaume de Judée.